FR

L’allergie aux acariens

Les acariens sont-ils la cause de votre allergie et de vos symptômes ? Que faire en cas d'allergie aux acariens ? Informations et conseils dans cet article !

Vous avez l’impression d’avoir mal dormi ? Vous vous réveillez avec des symptômes similaires à ceux d’un rhume ? Des animaux microscopiques qui se sont installés dans votre lit peuvent en être la cause ; il s’agit des acariens. L’allergie aux acariens est très fréquente. L’allergène, présent dans les poussières domestiques, provient des acariens, qui soient morts ou vivants et de leurs déjections. On les trouve dans presque dans tous les foyers et ils ne sont pas tellement sensibles aux saisons. Contrairement, aux personnes allergiques au pollen, celles qui réagissent en présence d’acariens y sont exposées toute l’année. Vous trouverez à la fin de l’article, des conseils pour limiter la propagation des acariens dans votre logement. 

Les acariens : organismes microcopiques de nos logements

Les acariens appartiennent au genre des arachnides, ils sont donc de la même famille que les araignées mais sont invisibles à l’œil nu. Avec une taille comprise entre 0,1 et 0,5 mm, ils se déplacent sur nos matelas sans être remarqués. Ils vivent en moyenne trois mois. Il est malheureusement difficile d’empêcher leur présence, car même dans les foyers les plus propres, on trouve des acariens. 

Ils affectionnent particulièrement les endroits chauds et humides : les matelas, les oreillers, les couvertures ou les couettes sont des habitats idéaux. La literie est en effet très appréciée car nos corps produisent de la chaleur et de l’humidité quand nous dormons. On trouve également des acariens dans les coussins et les tapis, ils y trouvent aussi un climat optimal et suffisamment de nourriture. En effet, ils se nourrissent des cellules mortes de la peau humaine, ce qu’on appelle les squames, faciles à trouver dans les lits ou sur le canapé. 

Les acariens sont inoffensifs, mais certaines personnes y sont allergiques. Le déclencheur de l’allergie est une enzyme qui se trouve dans les cadavres présents dans les poussières ainsi que dans les excréments des acariens. Lorsque nous respirons, ces particules sont inhalées et provoquent les symptômes caractéristiques de l’allergie. Ils ne vivent pas seulement dans nos logements, mais aussi dans des lieux publics et les transports en commun. On peut même entrer en contact avec des acariens par l’intermédiaire d’autres personnes. 

L'allergie aux acariens : que faire ?

Les symptômes d'une allergie aux acariens

En cas d’allergie aux acariens, les symptômes se manifestent généralement tout au long de l’année. Cependant, les troubles sont plus importants pendant les périodes où le taux d’humidité est plus élevé, par exemple en automne ou au printemps. De plus, certains appareils ou chauffages brassent l’air et, par conséquent, les allergènes.  

L’inhalation d’allergènes va donc d’abord provoquer chez une personne allergique une rhinite (inflammation de la cavité nasale dont la muqueuse) ou un asthme. Les symptômes se manifestent principalement au niveau des roies respiratoires, des yeux et du nez

  • des éternuements fréquents, 
  • le nez qui coule ou qui est bouché, 
  • les yeux rouges, 
  • des démangeaisons au niveau des yeux et de la gorge, 
  • de l’urticaire, 
  • de la fatigue,
  • une sensation d’oppression au niveau de la poitrine, 
  • une toux. 
 
 

Les symptômes de l’allergie sont très similaires à ceux d’un rhume, c’est pourquoi le diagnostic peut être parfois long. Ces symptômes sont généralement perceptibles dès le réveil, ce qui est loin d’être étonnant parce que ces minuscules bêtes ont passé la nuit en votre compagnie ! Puisque les personnes allergiques sont exposées à l’allergène pendant plusieurs heures, elles se réveillent épuisées. Une fatigue chronique causée par une allergie, notamment l’allergie aux acariens, peut avoir un réel impact sur le moral et l’humeur. Par ailleurs, les symptômes peuvent être également exacerbés quand vous faites le ménage, si vous secouez les tapis ou si vous dépoussiérez par exemple.

Allergie aux acariens : symptômes et conseils

Allergie aux acariens : quelques conseils !

Il est pratiquement impossible de se débarrasser totalement des acariens dans une maison. En revanche, il existe des gestes et des habitudes à adopter pour permettre de réduire leur nombre. Vous devriez accorder une importance particulière aux chambres et à la literie : l’endroit préféré des acariens ! 

Conseils pour une pièce

  • Maintenir une température raisonnable dans le logement (à plus de 26°C, la prolifération des acariens est favorisée). Dans une chambre, ne pas régler le thermostat à plus de 18°C.
  • Aérer au quotidien pour que l’air reste sec et frais. Même en hiver, les chambres doivent être aérées !
  • Éviter d’utiliser des appareils qui brassent l’air tels que les climatiseurs, les ventilateurs ou les radiateurs soufflants.

  • Eviter les pièges à poussière tels que les rideaux, les coussins décoratifs, les bibliothèques pleines de livres, les peluches, etc. Les acariens peuvent aussi se trouver dans certains sommiers : les sommiers tapissiers par exemple.

  • Eviter de faire sécher du linge dans un appartement ou une maison, cela engendre de l’humidité. 

Conseils relatifs à la literie

  • Laver régulièrement vos draps ou housses à 60° C pour tuer les acariens. Même morts, ils restent nocifs mais cela empêche leur prolifération. En cas de forte allergie, il est conseillé de changer les housses chaque semaine. Laver les couettes et les oreillers tous les deux à trois mois à 30 – 40° C. 
  • Eviter la literie en plumes
  • Utiliser des housses spéciales anti-acariens pour vos matelas, couvertures, couettes et oreillers. Elles empêchent les acariens d’envahir la literie mais pour cela, elles doivent être extrêmement étanches. Privilégier les housses intégrales. 
  • Penser à changer de matelas pour éviter que la population d’acariens ne devienne trop importante. 

Conseils pour vous

  • Porter un pyjama car il permet d’absorber la transpiration produite pendant la nuit et réduit les squames, peaux mortes dont se nourrissent les acariens, dans les draps. 
  • Utiliser un produit qui agit sur les muqueuses. Une muqueuse intestinale altérée fait partie des causes de l’apparition des allergies. Pour cela, misez sur les probiotiques ! Un probiotique contenant une combinaison de souches bactériennes spécifiques contribue à maintenir l’équilibre bactérien du microbiote, important pour soulager une muqueuse intestinale enflammée. 
 

Sommaire

OMNi-BiOTiC®
Probiotiques - Pour le bien-être intestinal
OMNi-BiOTiC® 10 AAD
OMNi-BiOTiC® 10 AAD
dès 17,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® 6
OMNi-BiOTiC® 6
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® Actif
OMNi-BiOTiC® Actif
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® CAT & DOG
OMNi-BiOTiC® CAT & DOG
dès 32,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® COLONIZE
OMNi-BiOTiC® COLONIZE
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® FLORA plus+
OMNi-BiOTiC® FLORA plus+
dès 20,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® HETOX
OMNi-BiOTiC® HETOX
dès 82,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® metabolic
OMNi-BiOTiC® metabolic
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® METAtox
OMNi-BiOTiC® METAtox
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® PANDA
OMNi-BiOTiC® PANDA
dès 41,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® POWER
OMNi-BiOTiC® POWER
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® Pro-Vi 5
OMNi-BiOTiC® Pro-Vi 5
dès 20,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® STRESS Repair
OMNi-BiOTiC® STRESS Repair
dès 10,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® VOYAGE
OMNi-BiOTiC® VOYAGE
dès 44,50€
découvrir