FR

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn : bien plus qu’une simple diarrhée !

La maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, lesquelles provoquent des inflammations dans certaines parties de l’appareil digestif. La maladie se manifeste par périodes et dans le cas de la maldie de Crohn, elle peut toucher l’ensemble du tractus gastro-intestinal : de l’œsophage au rectum. Cependant, l’extrémité de l’intestin grêle, appelée l’iléon et le côlon sont particulièrement touchés. Les personnes atteintes de cette maladie souffrent entre autres de diarrhées, douleurs abdominales ou de nausées. 

La maladie de Crohn

Qu'est-ce que c'est ?

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire de l’intestin (MICI) qui évolue par poussées et qui peut toucher différentes parties du tractus gastro-intestinal, elle ne se limite pas donc au gros intestin. Elle porte le nom du premier médecin à l’avoir décrite, Burrill Bernard Crohn, un gastro-entérologue américain. 

Cette maladie caractérisée par une inflammation chronique provoque des lésions dans le tube digestif. La fréquence et l’intensité des poussées diffèrent selon les personnes touchées et celles-ci sont imprévisibles. Cette maladie ne peut pas encore être guérie mais des traitements existent permettant de soulager les symptômes et de prévenir les complications

Plus de 120 000 personnes sont atteintes de la maladie de Crohn en France. La prévalence est plus élevée dans les pays européens et en Amérique du Nord. 

Quelles sont les causes de cette maladie inflammatoire chronique ?

La maladie apparaît généralement entre 15 et 35 ans et les raisons de son développement ne sont pas encore complément explicitées. Plusieurs facteurs conduiraient à l’apparition de la maladie et favoriseraient la survenue des premiers symptômes : 

  • une disposition génétique
  • des facteurs environnementaux (le tabac, la pollution), 
  • une dysbiose de la flore intestinale, 
  • certaines infections, 
  • une mauvaise alimentation. 

 

De plus, notre état psychique et nos intestins sont liés, un échange permanent existe entre ces deux organes via l’axe intestin-cerveau. Le stress chronique pourrait dont aussi favoriser le développement de la maladie de Crohn. 

On attribuait autrefois cette affection aux maladies auto-immunes mais les travaux de recherche actuels ont permis de redéfinir cette attribution. Depuis, on parle d’une maladie liée à l’immunité, car la réaction de notre système de défense n’est pas déclenchée par l’organisme lui-même. Une muqueuse intestinale altérée est en partie responsable de ce phénomène car des substances étrangères ou nocives franchissent cette barrière naturelle provoquant alors une réaction inflammatoire dans le tube digestif

La maladie de Crohn : c'ets quoi ? Sympyômes et diagnostic

Les symptômes de la maladie de Crohn

Les complications associées à la maladie de Crohn

La maladies inflammatoires chroniques de l’intestin présentent des symptômes et caractéristiques similaires : 

  • des épisodes de diarrhée, 
  • de fortes douleurs abdominales, 
  • des maladies qui évoluent par poussées. 

 

Les symptômes de la maladie de Crohn se déclarent généralement de manière insidieuse. Ils sont différents d’une personne à l’autre et dépendent entre autres de la partie de l’appareil digestif où l’inflammation prédomine. Les épisodes de diarrhée peuvent durer plusieurs semaines et lorsque la maladie affecte le côlon, on peut observer la présence de sang dans les selles. Les poussées peuvent entraîner de la fatigue et une perte d’appétit provoquant éventuellement une perte de poids ou une anémie (une carence en fer). Lorsque c’est l’œsophage qui est touché ou le début de l’intestin grêle, la personne ressent des brûlures d’estomac ou des remontées acides.  

Contrairement à la colite ulcéreuse, pour laquelle « seules » les couches superficielles de la muqueuse sont enflammées, le processus inflammatoire de la maladie de Crohn s’étend également aux couches plus profondes de la paroi intestinale

Il est important de traiter l’inflammation aiguë car des complications potentiellement graves peuvent survenir, telles qu’une colite aiguë grave, des sténoses de l’intestin, un ulcère intestinal, des carences en nutriments (notamment en fer et en vitamine B12), un rétrécissement de l’intestin pouvant mener à une occlusion intestinale, des fistules, une perforation intestinale, une infection bactérienne, un cancer du côlon, etc. Ces complications peuvent nécessiter une hospitalisation et demander un traitement chirurgical.

La maladie de Crohn peut également s’accompagner de signes extra-digestifs : une inflammation oculaire, de douleurs et inflammations articulaires, de maladies de la peau, etc.

Maladie de Crohn et probiotiques

Traitements et conseils en cas de maladie de Crohn

Il existe des traitements médicamenteux ciblés tels que la corticothérapie, les immunosuppresseurs, les biothérapies (des anticorps monoclonaux comme les anti-TNF). Ces traitements sont prescrits par des spécialistes à la suite de différents examens. D’autres mesures pour accompagner un traitement médicamenteux peuvent jouer un rôle non négligeable pour participer à l’endiguement des phénomènes inflammatoires.

L’alimentation peut constituer un élément important, elle doit être adaptée en fonction de la phase de la maladie et du profil du patient. Lors des périodes sans symptômes (les phases de rémission), une alimentation équilibrée, légère et riche en fibres ainsi que l’apport ciblé de bactéries intestinales probiotiques ont des effets positifs sur l’intestin et peuvent retarder la prochaine poussée. Pendant les poussées, il faut éviter les aliments riches en fibres et ceux qui provoquent des ballonnements. Chez de nombreux patients, des intolérances alimentaires ou une carence en nutriments sont susceptibles d’apparaître et sont généralement temporaires. 

Lors des phases aiguës, l’organisme peine à absorber suffisamment de vitamines, minéraux et oligoéléments à cause des épisodes de diarrhée prolongés et de l’inflammation de la paroi intestinale. De plus, cette inflammation favorise l’entrée de substances étrangères dans le corps. C’est pourquoi il est importun d’agir sur l’intestin en le soulageant et de veiller à un apport suffisant en électrolytes (des minéraux) et en substances vitales. 

La relaxation et l’exercice physique sont d’autres moyens pour maintenir une certaine qualité de vie en cas de maladie de Crohn. De récents travaux de recherche ont montré que les échanges entre l’intestin et le cerveau sont intenses. Les informations générées par l’intestin sont transmises au cerveau via des voies nerveuses (l’axe intestin-cerveau). Certes, nous n’avons pas d’influence consciente sur la communication mais nous pouvons l’orienter car le fait qu’elle soit « positive » ou « négative » dépend de la nature et de la composition de notre microbiote intestinal. L’intestin réagit au stress et aux émotions négatives (colère, irritation, etc.) et ce n’est pas sans conséquences sur notre organisme puisque cela impacte le système immunitaire, favorise la réaction inflammatoire et  influence en partie l’apparition ou l’évolution de certaines maladies. Pour les personnes souffrant de maladie de Crohn, il est recommandé d’intégrer des exercices de relaxation et une activité physique modérée dans leur routine. Ces habitudes participent à la réduction du stress et peuvent influencer positivement l’évolution de la maladie.

Maladie de Crohn et microbiote intestinal

Plusieurs études scientifiques ont montré que les patients atteints de la maladie de Crohn présentaient une flore intestinale déséquilibrée dès le début de la maladie. Ce déséquilibre de la composition bactérienne provoque une altération de la muqueuse intestinale, barrière naturelle qui protège notre organisme, ce qui favorise l’apparition de maladies chroniques de l’intestin. 

De plus, une baisse de la quantité de bonnes souches bactériennes entraîne une diminution de la production d’acides gras à chaîne courte, car ces derniers sont produits dans l’intestin grâce à la fermentation des fibres par les bactéries. Les acides gras à chaîne courte (l’acétate, le butyrate et le propionate) sont essentiels pour la production d’énergie, le renforcement de la barrière intestinale et la communication entre l’intestin et le cerveau. Il a été prouvé que les patients atteints de la maladie de Crohn présentent moins de certaines souches bactériennes liées à la production d’acide butyrique. Ce dernier est en partie responsable de la protection contre l’inflammation.  Ces exemples illustrent l’importance du microbiome intestinal, notamment en ce qui concerne le système immunitaire. Les médicaments, le stress et une mauvaise alimentation favorisent le déséquilibre de la flore intestinale, c’est pourquoi ces facteurs ont aussi une influence importante sur l’évolution de la maladie.

Des centaines de souches bactériennes différentes peuplent nos intestins. Cette diversité est primordiale car elles assument des tâches différentes et ont des propriétés qui leur sont propres. Quelques fonctions de nos chères bactéries intestinales

  • protéger l’organisme des germes pathogènes, 
  • renforcer la barrière intestinale et le système immunitaire, 
  • soutenir l’intestin pour prévenir les troubles digestifs, 
  • participer aux processus de digestion, 
  • produire certaines vitamines et enzymes. 
Maladie de Crohn
Je m'appelle Griebler Katrin. Ma passion et ma vocation sont de soutenir les gens dans leur bien-être. En tant que préparatrice en pharmacie, conseillère en santé intestinale et formatrice en relaxation et méditation de pleine conscience, il est important pour moi, de faire (re)découvrir aux gens leur bien le plus précieux : leur santé physique, mentale et spirituelle !

Sommaire

OMNi-BiOTiC®
Probiotiques - Pour le bien-être intestinal
OMNi-BiOTiC® 10 AAD
OMNi-BiOTiC® 10 AAD
dès 16,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® 6
OMNi-BiOTiC® 6
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® Actif
OMNi-BiOTiC® Actif
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® CAT & DOG
OMNi-BiOTiC® CAT & DOG
dès 31,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® COLONIZE
OMNi-BiOTiC® COLONIZE
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® FLORA plus+
OMNi-BiOTiC® FLORA plus+
dès 19,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® HETOX
OMNi-BiOTiC® HETOX
dès 79,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® metabolic
OMNi-BiOTiC® metabolic
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® METAtox
OMNi-BiOTiC® METAtox
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® PANDA
OMNi-BiOTiC® PANDA
dès 39,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® POWER
OMNi-BiOTiC® POWER
dès 43,00€
découvrir
OMNi-BiOTiC® Pro-Vi 5
OMNi-BiOTiC® Pro-Vi 5
dès 19,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® STRESS Repair
OMNi-BiOTiC® STRESS Repair
dès 10,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® VOYAGE
OMNi-BiOTiC® VOYAGE
dès 43,00€
découvrir