Critères de qualité des probiotiques et symbiotiques d'importance médicale

Les critères suivants furent issus au départ des lignes directives de l’organisation mondiale de la santé (OMS), des autorités sanitaires des Etats-Unis (FDA), ainsi que de la fédération nationale des gastroentérologues et des sociétés autrichienne et allemande pour la médecine probiotique (respectivement OePROM/DePROM).

1. Quantité de bactéries

Au moins 109 UFC (= unité formant colonie, soit 1 milliard de bactéries par gramme de poudre). Ceci signifie qu’un nombre important de bactéries viables peut être absorbé. 

2. Formulation multi-espèces de souches bactériennes symbiotiques

La combinaison de différentes souches bactériennes permet une meilleure combinaison des bactéries et des cellules humaines et multiplie le potentiel de chaque souche individuelle : une équipe dotée de différentes compétences est meilleure qu’un loup solitaire.

3. Activité

Les bactéries probiotiques sont plus efficaces dans 24 heures qui suivent leur réhydratation et la reprise de leurs activités. Dans le cas des yaourts, ce processus se passe dans la laiterie lorsque des ferments ont été ajoutés pour produire de l'acide lactique transformant le lait en yaourt. Dans le cas des granulés ou des poudres, cela se passe dans le corps humain, où les bactéries déploient activement leurs capacités pour notre bien.

4. Capacité de prolifération

Capacité avérée des bactéries probiotiques à se multiplier même après la fin du traitement. Jusqu'à présent, cela n'a été prouvé que pour très peu de produits, car seul un très grand nombre de multiplications peut être enregistré. Des études sur OMNi-BiOTiC® PANDA, OMNi-BiOTiC® 10 AAD et OMNi-BiOTiC® STRESS Repair, par exemple, ont été publiées dans des revues scientifiques.

5. Stabilité à température ambiante

Il convient d’indiquer le nombre de bactéries à la fin de la durée de conservation et non au moment du remplissage. En effet, de nombreuses bactéries meurent dans les premiers jours si l’environnement ne fournit pas des conditions de vie optimales. Pour les produits OMNi-BiOTiC®, une analyse de la qualité de chaque lot et la démonstration d’une stabilité de 24 mois à température ambiante peuvent être fournies sur demande.

6. Résistance au suc gastrique et aux acides biliaires

La résistance des microorganismes aux acides forts est essentielle. Les bactéries lyophilisées doivent de préférence être réactivées à l’extérieur du corps dans un liquide neutre. Ce processus permet aux bactéries d'ingérer leur première nourriture et de se renforcer avant d'entreprendre et de survivre au passage (qui dure des heures) dans l'estomac (avec le suc gastrique) et le duodénum (avec les acides biliaires et les sécrétions pancréatiques).

7. Optimisation du milieu

Le pH optimal dans l'intestin grêle se situe entre 4,0 et 5,5. À cette valeur, les bactéries bénéfiques peuvent proliférer de manière optimale, alors que les agents pathogènes ne le peuvent pas. 

8. Réhydration et activation rapide

Durant la „phase de réveil“,  les bactéries sont instables. Elles deviennent actives seulement après le temps nécessaire à l'activation bactérienne car elles se nourrissent des nutriments continus dans la matrice. 

9. Synergie des souches bactériennes

Toutes les souches bactériennes ne se tolèrent pas bien et peuvent même se faire concurrence (par exemple pour l'alimentation). Il convient donc de tester la synergie des préparations bactériennes par la méthode dite "cross-streak" ou de réaliser des études d'efficacité.

10. Sécurité

Toutes les souches bactériennes que nous utilisons ont le statut GRAS qui est reconnu internationalement. Ce qui signifie qu'elles sont sûres et fiables pour être consommées par les êtres humains et qu'il n'y a pas d'effets secondaires même après une utilisation prolongée.

11. Sans sucre, sans gluten ni protéines animales

Afin de ne pas favoriser les intolérances. 

12. Matrice

Des enzymes, des fibres et des minéraux sont ajoutés pour augmenter l’activité et la capacité de prolifération des bactéries. Cela augmente la production de mucus de la muqueuse intestinale et l’adhérence de la combinaison bactérienne ajoutée. 

Les produits OMNi-BiOTiC® correspondent à ces critères de qualité et sont composés exclusivement de cultures bactériennes de souches humaines aptes à se multiplier.

Institut AllergoSan

Au succès par la recherche et le développement 

L’institut Allergosan investit continuellement dans le domaine de la recherche et du développement des produits. En conséquence,  il offre à ces clients des substances naturelles, dont l’effet n’est non seulement perceptible par l’utilisateur, mais aussi prouvé par des études scientifiques.

 

OMNi-BiOTiC®