Critères de qualité des probiotiques et symbiotiques importants en médecine

Les critères suivants furent issus au départ des lignes directives  de l’ organisation mondiale de la santé ( OMS) (WHO), des autorités sanitaires des Etats –Unis FDA, ainsi que de la fédération nationale des gastroentérologues et des sociétés autrichienne respectivement allemande pour la médecine probiotique ( OePROM/DePROM).

1. nombre de bactéries

au minimum 10(9) KBE ( = 1 milliard de germes par gramme de poudre). Ceci signifie, qu’un nombre assez élevé en bactéries vitales peut être adopté.

2. formulation multi-espèces des souches de bactéries symbiotiques

combiner des souches variées en germes permet un meilleur  rapport entre bactéries et cellules humaines ainsi qu’une multiplication des potentiels des souches individuelles: une équipe issue de compétences variées est meilleure qu’un combattant individuel.

3. activité

Les bactéries probiotiques sont au plus efficace 24 heures après avoir été réhydratées, et quand elles redéveloppent leur activité. Pour les yaourts ceci intervient encore en laiterie, où du yaourt est créé en produisant de l’ acide lactique à partir de lait . Par contre, pour des granulés en poudre cela se passe en le corps humain  où des bactéries travaillent activement pour nous.

4. capacité de se multiplier

La multiplication des germes probiotiques est aussi prouvée après la fin de la thérapie. Cela, jusqu’à présent, n’a été prouvé que pour très peu de produits, parce que seulement de très fortes multiplications sont relevables.Ces preuves ont par exemple aussi été publiées pour OMNi-BiOTiC® PANDA et pour OMNi-BiOTiC® 10 AAD en des journaux scientifiques.

5. stabilité à température ambiante

Non pas le nombre de bactéries lors du remplissage doit être marqué, mais le nombre en bactéries dans le produit venant à échéance.Car beaucoup de bactéries meurent après quelques jours seulement, si l’environnement ne présente  pas des conditions de vie optimales. Une analyse de qualité de chaque charge des produits OMNi-BiOTiC® peut être fournie sur demande, ainsi que la preuve de stabilité à température ambiante pendant 24 mois .

6. résistance au suc gastrique et à l’acide biliaire.

La résistance des germes envers  des acides forts est essentielle.La revitalisation des bactéries lyophylisées devrait au mieux avoir lieu en dehors du corps dans un liquide neutre.C’est là que les bactéries peuvent absorber la première nourriture et prendre des forces, avant de devoir se mettre à passer l’estomac avec le suc gastrique lui étant propre et le duodénum avec l’acide bilaire et la sécrétion du pancréas, ces passsages s’étalant sur plusieures heures.

7. optimisation de l’environnement

la valeur optimale de ph en le duodénum se situe entre 4,0-5,0. Les bactéries utiles se multiplient de façon optimale avec cette valeur, par contre les germes pathogènes non.

8. rehydration rapide

Durant la „phase de réveil“,  les bactéries sont instables. Elles deviennent actives, seulement avec la prise de nourriture après de s’être adaptées à l’environne-ment.Endéans des capsules ce processus se trouve fortement ralenti.

9. synergie des souches en germes

Les souches en bactéries ne se tolèrent pas toutes entre elles, mais elles peuvent commencer à se battre ( p.ex. pour de la nourriture). C’est pourquoi l’efficacité de composés mixtes en bactéries doit être démontrée suivant la dénommée méthode „ cross streak“, respectivement des études relatives à l’efficacité doivent être à l’appui.

10. Sécurité

Les propriétés de toutes les bactéries utilisées doivent correspondre à celles requises par la classification „GRAS“, ( GRAS= Generally recognized as safe/ reconnu comme sûr en général), cela signifie  le plus haut niveau de sécurité en rapport de l’absorption par l’être humain et l’absence d’effets secondaires, même lors de prise à long terme.

11. sans sucre, sans gluten, sans proteines animales

Pour ne pas favoriser les incompatibilités.

12. matrice

Afin d’augmenter l’activité et la capacité à se multiplier des bactéries, des enzymes , des substances de lest et des minéraux sont ajoutés. Ceci augmente la production de mucus endéans la muqueuse intestinale et la capacité adhésive de la combination en bactéries administrée.

Les produits OMNi-BiOTiC® correspondent à ces critères de qualité et sont composés exclusivement de cultures en bactéries à souches humaines aptes à se multiplier.

Institut AllergoSan

Au succès par la recherche et le développement 

L’institut Allergosan investit continuellement dans le domaine de la recherche et du développement des produits. En conséquence,  il offre à ces clients des substances naturelles, dont l’effet n’est non seulement perceptible par l’utilisateur, mais aussi prouvé par des études scientifiques.

 

OMNi-BiOTiC®