FR

Peau et microbiote intestinal

Vous avez probablement déjà lu ou entendu que « notre peau est le miroir de notre âme ». Il est possible de savoir comment nous nous sentons par l’aspect de notre peau. Lorsque nous traversons une période émotionnellement difficile, notre peau semble plus terne et présente des imperfections comme des boutons ou des rougeurs. A l’approche d’un examen déterminant ou d’une présentation décisive, le stress s’accentue et il n’est pas rare qu’un gros bouton apparaisse au milieu du visage. Comment l’expliquer ?
haut darmflora

Notre peau : un écosystème varié et vaste

La peau abrite un immense écosystème de micro-organismes sur une surface d’à peine deux mètres carrés. Comme pour nos intestins, le microbiote cutané est composé de bactéries, de virus ou de champignons. Cette information peut vous paraître étonnante mais il y a plus de micro-organismes sur la peau que d’êtres humains sur la Terre. La majorité d’entre eux vivent dans les couches supérieures de l’épiderme et dans les follicules pileux. 

Il suffit parfois de regarder brièvement le visage d’une personne pour savoir si celle-ci prend soin d’elle. En effet, une mauvaise alimentation, le tabac, le manque de sommeil se reflètent sur la peau. Celle-ci semble alors fatiguée, les boutons peuvent aussi apparaître ou elle peut devenir plus sèche. Notre mode de vie n’est pas le seul à laisser des traces sur la peau, l’intestin peut apparemment aussi avoir un impact sur l’aspect de la peau. En effet, on a déjà pu constater une modification du microbiote intestinal et une altération de la barrière intestinale chez des patients souffrant de maladies de peau. 

Si l’intestin ne fonctionne pas correctement, il n’est pas en mesure d’absorber de manière optimale les vitamines, les minéraux et les oligoéléments comme le zinc. Une barrière intestinale altérée est davantage perméable aux substances étrangères ou nocives, elles pénètrent alors dans l’organisme déclenchant par exemple des réactions allergiques. Dès lors, la peau peut réagir par des boutons, de l’acné ou de l’eczéma. Outre les réactions cutanées, des bactéries et des champignons pathogènes peuvent également se multiplier dans l’organisme et produire des toxines. Celles-ci n’affectent pas seulement la digestion et le transit, mais elles ont aussi une influence négative sur la peau. 

Les causes des problèmes de peau / des maladies de peau

Quelles sont les causes des problèmes de peau ?

Il existe une multitude de maladies de peau et, par conséquent, de nombreuses causes. Des facteurs extérieurs tels qu’une forte exposition au soleil, l’utilisation de produits de soin inadaptés ou le maquillage peuvent jouer un rôle dans l’identification des causes. Par ailleurs, des processus internes à notre organisme influencent la peau. Citons par exemple les maladies inflammatoires systémiques, un microbiote intestinal déséquilibré ou des défenses immunitaires qui réagissent anormalement. 

Lorsqu’une personne est constamment tendu ou soumis à une forte pression, l’immunité, le système nerveux et hormonal sont sous tension. Sous l’effet du stress, le corps produit davantage d’hormones et le système immunitaire s’affaiblit. Ce phénomène entraîne un état d’inflammation silencieuse, appelée aussi inflammation de bas grade ou de bas niveau, qui se reflète sur notre peau sous la forme de rougeurs ou de réactions cutanées.

Il existe d’autres facteurs qui influencent l’aspect de la peau et qui peuvent être à l’origine de problèmes de peau : 

  • une charge psychique permanente, par exemple le stress chronique, 
  • une alimentation déséquilibrée, comme une consommation excessive de protéines animales, 
  • les médicaments
  • le tabagisme
  • les changements hormonaux, par exemple lors de la ménopause à cause de la baisse du taux d’œstrogènes, 
  • une production excessive de sébum, 
  • le climat (soleil, humidité de l’air) 
  • l’âge, en vieillissant la peau devient plus fine, plus sèche et sensible, 
  • les allergies

Problèmes de peau liés à la puberté

Plusieurs problèmes de peau sont typiques de certaines phases de la vie. A la puberté, de nombreux adolescents voient apparaître des boutons d’acné et des points noirs en raison de changements hormonaux

Les points noirs (ou comédons ouverts) apparaissent lorsque les glandes produisent une quantité excessive de sébum. Le sébum ne s’écoule plus correctement et il se forme un bouchon qui obstrue la sortie du canal folliculaire. Le comédon devient noir car il réagit avec l’oxygène de l’air qui l’oxyde. Les points noirs apparaissent principalement sur le front, le nez, le menton et, en cas de peau grasse, sur l’ensemble du visage. Un point noir peut s’enflammer à cause d’un germe pathogène et évoluer en bouton rouge ou en pustule, ce qui peut être douloureux. 

L’acné est très souvent une pathologie hormonale qui touche de nombreux adolescents, plus souvent les garçons en raison d’une production accrue de testostérone. Les hormones masculines font en sorte que les glandes sébacées produisent davantage de sébum afin de mieux protéger la peau contre les influences négatives de l’environnement. Le sébum a des difficultés à s’écouler et une accumulation se produit dans le canal des glandes sébacées. 

Quels sont les différents problèmes de peau ?

Les problèmes de peau peuvent provoquer des douleurs et des démangeaisons mais ils sont surtout éprouvants sur le plan psychique. Les boutons, les taches et les rougeurs sont difficiles à masquer et provoquent un sentiment de gêne et de honte qui peut affecter la confiance en soi et l’assurance des personnes concernées. Selon la forme, la texture et la taille d’une réaction cutanée, celle-ci prend un nom spécifique. Ces réactions peuvent apparaître sur toute la surface de la peau ou seulement sur certaines parties du corps. 

On distingue généralement les modifications cutanées suivantes : 

  • Les taches : il existe différents types de taches qui apparaissent sous l’influence de facteurs environnementaux (les taches pigmentaires), hormonaux  (le masque de grossesse) ou génétiques (les taches de rousseur). 
  • Les papules : ce sont de petits boutons pleins qui sont roses ou rouges et dures. Il n’y a pas d’écoulement de liquide si vous le percez.
  • Les vésicules : c’est une cloque cutanée de petite taille qui est généralement remplie de liquide clair. 
  • Les pustules : ce sont des boutons qui contiennent du liquide purulent (pus). 
  • Les squames : ce sont des peaux mortes qui se détachent de l’épiderme. Ce processus est normal mais il peut s’accentuer, on parle alors de desquamation excessive
  • Les cicatrices : c’est une marque laissée par une plaie après la guérison. Un tissu fibreux a  remplacé le tissu normal. 
  • Les rhagades : ce sont des fissures peu profondes de la peau mais douloureuses, aucune substance ne s’écoule à partir de la fissure (elles s’observent souvent aux mains, aux pieds et autour de certains orifices, à la commissure des lèvres par exemple). 
  • Les croûtes : ce sont des plaques (sang, pus ou liquide séchés) qui se forment sur la peau à la suite d’une blessure cutanée. 
Le lien entre la peau et le microbiote intestinal

Peau et microbiote : comment l'intestin est-il impliqué ?

Nombreux sont ceux qui ignorent que les maladies de la peau sont souvent liées à une modification du microbiote intestinal. Des études scientifiques ont montré que les patients souffrant de maladies cutanées chroniques, telles que la rosacée, la dermatite atopique ou eczéma ainsi que le psoriasis, présentent souvent un déséquilibre de la composition bactérienne intestinale, c’est-à-dire une dysbiose. Un microbiote intestinal contenant trop de germes pathogènes peut être à l’origine de diverses maladies et d’une inflammation. 

L’organisme métabolise et excrète de nombreuses substances. La peau fait partie des émonctoires, ces organes servant à l’élimination des toxines de l’organisme, comme le foie, les reins, l’intestin ou les poumons. Ce processus peut entraîner des irritations et modifier l’aspect de la peau. 

Par ailleurs, des études ont constaté que le nombre de lactobacilles et de bifidobactéries était fortement réduit chez les personnes souffrant d’acné. L’apport de ces bactéries chez les patients acnéiques a donné lieu à des améliorations significatives en réduisant les transmetteurs favorisant la réaction inflammatoire. Lorsque les intestins ne fonctionnement pas correctement, les vitamines, les minéraux et les oligoéléments, tels que le zinc et le sélénium, ne sont pas bien absorbés. De plus, les substances nocives peuvent pénétrer dans notre organisme et provoquer une inflammation ou des réactions allergiques sous forme de boutons ou d’eczéma atopique. De telles réactions affaiblissent le système immunitaire qui n’est plus en mesure d’agir. 

Que faire en cas de problèmes de peau ?

Conseils en cas de problèmes de peau

Rares sont les personnes qui ont la chance d’avoir une peau parfaite. Nous avons presque tous des boutons ou des points noirs de temps à autre. De premières solutions simples consistent à modifier son alimentation et à réduire le stress quotidien. En revanche, les boutons douloureux et enflammés sur le visage sont plus problématiques. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un médecin avant d’entreprendre des expériences chez soi. L’achat de produits chers en parapharmacie ou dans des magasins de soin ne sert parfois à rien car l’origine du problème se trouve dans le corps

Les mesures ci-dessous sont utiles et peuvent vous aider à améliorer l’aspect de votre peau. 

  • Si vous avez un bouton sur le visage, il est préférable de ne pas le percer. Dans le cas où vous le feriez car vous ne pouvez pas vous en empêcher, il faut savoir qu’une inflammation peut alors apparaître, puis une cicatrice. 

 

  • Il est conseillé de nettoyer une peau à imperfection avec un savon ou une lotion au pH neutre (pH ≈ 5,5, ce qui correspond à l’acidité de la couche protectrice naturelle de la peau). Choisissez un produit doux, sans parfum et respectueux de la peau. 

 

  • Les produits à base d’eau doivent être préférés aux crèmes grasses ou huileuses, car celles-ci peuvent obstruer les pores de la peau et elles favorisent ainsi la présence d’impuretés. 

 

  • Vous pouvez prendre des probiotiques pour soutenir l’équilibre de votre microbiote intestinal. Les souches bactériennes contenues dans les produits testés et de qualité favorisent le bien-être intestinal et le microbiote cutané

 

  • Les masques et les maquillages correcteurs sont recommandés pour obtenir un grain de peau uniforme et ils sont aussi importants pour le moral. Il convient d’utiliser des produits spéciaux conçus pour les peaux sujettes aux impuretés. Ils sont facilement reconnaissables grâce à des mentions telles que « non-comédogène » (qui n’obstrue pas les pores) ou « sans matière grasse ».

 

  • Les peaux sensibles ne doivent pas être exposées à des conditions climatiques intenses, à savoir le froid, la chaleur ou les rayons UV. Rester trop longtemps au soleil peut effectivement aggraver les boutons, les points noirs et l’acné. 
  • Une alimentation saine et équilibrée, riche en fruits et légumes, influence positivement non seulement la peau, mais aussi votre bien-être. 

 

  • Il est recommandé d’éviter de se toucher régulièrement le visage avec les mains. Elles abritent de nombreuses bactéries et c’est pourquoi il est conseillé de les laver régulièrement. 

 

  • Pensez à utiliser des serviettes séparées pour vos mains et votre visage et à les changer régulièrement. 
Les bactéries ont-elles de l'influence sur notre peau ?

Les bactéries ont-elles de l'influence sur notre peau ?

A propos de l’acné, tout commence par des points noirs qui se transforment en papules ou en pustules. Le visage, le haut de la poitrine, le dos et le cou sont les zones les plus fréquemment touchées. Les causes de l’acné sont multiples mais, comme vu précédemment, ce trouble survient souvent à l’adolescence, une période de changements hormonaux. Cependant, d’autres phases de la vie sont également associées à des changements hormonaux importants, comme l’arrivée des règles, la grossesse, la ménopause et la vieillesse.

Comme les intestins, la peau possède son propre microbiote dont le fonctionnement présente de nombreuses similitudes : si la composition bactérienne est déséquilibrée, la peau n’est pas protégée contre la prolifération de bactéries nocives. La manière dont les bactéries peuvent prévenir les poussées d’acné n’est pas encore claire. Les scientifiques s’accordent toutefois à dire que les souches bactériennes probiotiques ont un effet positif sur l’aspect de la peau. En effet, les microbiotes de l’intestin et de la peau sont en étroite relation. Une flore intestinale déséquilibrée peut avoir un effet négatif sur le microbiote cutané en perturbant son propre équilibre. Des études ont montré que l’apport de souches bactériennes spécifiques avait une influence positive sur le microbiome cutané. Les souches probiotiques prometteuses pour agir sur la peau sont : Lactobacillus acidophilus W22, W37 et W55 ainsi que Bifidobacterium bifidum W23.

Les bactéries commensales utiles présentes dans l’organisme forment une couche protectrice vitale contre certains micro-organismes tels que les bactéries nocives, les champignons et les toxines. Ces « bonnes » bactéries s’interposent entre la surface de la peau et les microbes extérieurs, formant ainsi une barrière protectrice. Les souches bactériennes probiotiques soutiennent les bonnes bactéries préexistantes et peuvent ainsi empêcher les irritations cutanées susceptibles de provoquer l’acné. Dès que des germes pathogènes pénètrent dans l’organisme, le système immunitaire réagit : l’organisme passe en mode défensif, ce qui entraîne une inflammation. Les experts supposent que les souches bactériennes contenues dans les probiotiques multi-espèces réduisent ces réactions, contrant ainsi les poussées d’acné.

Sommaire

OMNi-BiOTiC®
Probiotiques - Pour le bien-être intestinal
OMNi-BiOTiC® 10 AAD
OMNi-BiOTiC® 10 AAD
dès 17,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® 6
OMNi-BiOTiC® 6
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® Actif
OMNi-BiOTiC® Actif
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® CAT & DOG
OMNi-BiOTiC® CAT & DOG
dès 32,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® COLONIZE
OMNi-BiOTiC® COLONIZE
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® FLORA plus+
OMNi-BiOTiC® FLORA plus+
dès 20,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® HETOX
OMNi-BiOTiC® HETOX
dès 82,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® metabolic
OMNi-BiOTiC® metabolic
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® METAtox
OMNi-BiOTiC® METAtox
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® PANDA
OMNi-BiOTiC® PANDA
dès 41,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® POWER
OMNi-BiOTiC® POWER
dès 44,50€
découvrir
OMNi-BiOTiC® Pro-Vi 5
OMNi-BiOTiC® Pro-Vi 5
dès 20,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® STRESS Repair
OMNi-BiOTiC® STRESS Repair
dès 10,95€
découvrir
OMNi-BiOTiC® VOYAGE
OMNi-BiOTiC® VOYAGE
dès 44,50€
découvrir

⭐ 10% de remise sur OMNi-BiOTiC® 6 ⭐ Avec le code : OB6-10

Il est temps de prendre soin de votre intestin ! 

*Offre valable pour une durée limitée